Cavalli

Détails

Cavalli, plus que jamais ! Monteverdi à peine célébré avec faste et splendeur, voici son plus célèbre successeur à son tour au-devant de la scène, comme il le fut un demi-siècle durant à Venise.

Trois résurrections au programme : nous venant du Festival d’Aix-en-Provence, Erismena, opéra qui fait de la plus piquante histoire un dramma giocoso enlevé, sous la direction enivrante de Leonardo García Alarcón. Le même chef a créé à l’Opéra de Genève l’une des œuvres les plus jouées du XVIIème siècle : Il Giasone ! Guerre et amour se partagent le plateau pour faire du héros grec un portrait « par les femmes », où l’histoire bégaie dans le vaudeville… Enfin Benjamin Chénier rapporte la Gloire de la France célébrée à Venise : lors du traité des Pyrénées, en signe d’amitié entre la France et l’Espagne, et marque la puissance du jeune Louis, l’Ambassadeur de France à Venise commanda cette Messe grandiose à Cavalli, propagandiste de fait. Courez à Cavalli, dont la beauté est enfin ressuscitée !