Aller au contenu

Mozart : Grande Messe En Ut Mineur

PROGRAMME

Carlos Izcaray (né en 1977)
Ouverture 
Commande pour les 50 ans d’une création autour du thème de la fête 

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Messe en ut mineur « Grande messe »

Bien avant la composition de son Requiem, Mozart signe un autre immense chef-d’œuvre de la musique sacrée : une Messe en ut mineur (1783). Il commence à écrire cette grande composition pour Vienne, alors qu’il vient de s’affranchir de sa tutelle de salzbourgeoise. 

Pour conquérir le public et les autorités ecclésiastiques de la capitale autrichienne, il donne le meilleur de lui-même, poussant la qualité de l’écriture à son sommet, inspiré par le style des grands maîtres Haendel et Bach découverts grâce au baron Van Swieten qui lui avait ouvert les portes de la bibliothèque de la cour impériale où étaient conservés des manuscrits autographes. La musique imaginée par Mozart dans cette Grande Messe est d’une densité incroyable, telle une cathédrale sonore où chaque note contribue à l’élévation spirituelle. De grands contrastes, un chœur virtuose, un orchestre rythmé : tout contribue à créer une impression de grandeur solennelle et sensible. 

Pour couronner le tout, Mozart écrit une sublime partie de soprano, qui va délicatement se percher dans les aigus les plus incroyables ; cette voix, c’est celle de sa jeune épouse, Constance Weber, cantatrice à la virtuosité légendaire. Souffrante au moment de l’écriture de cette partition, Constance est l’objet de toutes les attentions du jeune Mozart qui lui dédie en quelque sorte ce chef-d’œuvre taillé sur mesure, véritable monument de la musique sacrée, la Grande Messe de Mozart est un magnifique aboutissement du style classique viennois.