Aller au contenu

La Naissance De Versailles

PROGRAMME

Guillaume de Bouzignac ? (1587-1643)
Cantate Domino, omnis Franciae, sur la victoire de La Rochelle

D’après André Danican Philidor dit l’Ancien (1652-1730)
Ballet à cheval fait pour le grand Carrousel

Eustache Du Caurroy (1549-1609)
Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat

André Danican Philidor
Pavane faite au mariage de Monsieur de Vandosme

Jean Titelouze (1563-1633)
Magnificat en premier ton – Magnificat

Nicolas Formé (1567-1638)
Messe à double chœur – Kyrie

Guillaume de Bouzignac
Ex ore infantum à double chœur

Jean Titelouze
Magnificat en premier ton – Quia respexit

Nicolas Formé
Messe à double chœur – Gloria

André Danican Philidor
Bransle de Bourgogne

Guillaume de Bouzignac
Dum Silentium apparuit

Jean Titelouze
Magnificat en premier ton – Et misericordia ejus

Nicolas Formé
Messe à double chœur – Credo

Eustache Du Caurroy (1549-1609)
Victimae paschali laudes

André Danican Philidor
Passe Meze, fait pour les hautbois et cornets

Jean Titelouze
Magnificat en premier ton – Deposuit potentes

Nicolas Formé
Messe à double chœur – Sanctus

André Danican Philidor
La victoire

Pierre Chépélov (né en 1979)
Reconstitution d’un Te Deum en faulx bourdon

Jean Titelouze
Magnificat en premier ton – Suscepit Israel

Nicolas Formé
Messe à double chœur – Agnus dei

Jean Titelouze
Magnificat en premier ton – Gloria patri et filio

Nicolas Formé
Messe à double chœur – Domine salvum fac regem

Guillaume de Bouzignac ?
Domine salvum fac regem

Le tout jeune Louis XIII vient pour la première fois à Versailles en 1607, accompagnant son père Henry IV à la chasse.  Il décide en 1623 de s’y faire construire un relai de chasse pour y passer la nuit. Il dort pour la première fois en juin 1624 dans cette résidence royale de campagne, qu’il fera rebâtir et agrandir dès 1631 : le plus beau Palais du Monde est en devenir, mais déjà son emplacement exceptionnel fascine les souverains français… il y a quatre cents ans de cela !

Et si, avant d’entrer dans sa nouvelle demeure, le Roi avait voulu qu’on lui donne un lustre particulier par une consécration religieuse, comme on en faisait tant pour les bâtiments royaux ? Voici l’occasion d’entendre cette splendide musique du règne de Louis XIII, ce premier style baroque français qui est la source des gloires musicales que Louis XIV élèvera à des sommets artistiques.

Jean-Baptiste Nicolas regroupe la grande Messe à double Chœur de Nicolas Formé, principal compositeur de La Chapelle Royale de Henry IV puis de Louis XIII, des Motets de l’admirable Guillaume Bouzignac et de l’inspiré Eustache du Caurroy, et une guirlande de fanfares où les trompettes royales rivalisent de splendeur avec les solistes, les enfants de la Maîtrise du CRR de Paris, le Chœur de l’Opéra Royal et le Consort Musica Vera : un concert jubilatoire !

 

 

 

Avec le soutien exceptionnel de l’ADOR – les Amis de l’Opéra Royal