Aller au contenu

Haendel : Poro, Re Delle Indie

Au faîte de sa gloire londonienne, Haendel crée en 1731 son 28e opera seria : une pyrotechnie vocale sur la rivalité guerrière entre Alexandre le Grand et le Roi indien Porus. Mais la sœur du Roi, Erissena, est amoureuse d’Alexandre, et Porus se sent aussi trahi par son amante Cleofide !

Rage et dépit, amour et gloire portent les airs extraordinaires que Haendel confie à deux de ses chanteurs favoris : la star des castrats Senesino pour le rôle titre, et la soprano Anna Maria Strada del Pò pour incarner la maîtresse/traîtresse de son cœur ! 

La création de Poro était en effet un enjeu pour Haendel : la fragilité économique de l’Opéra à Londres avait conduit à la faillite de sa première Royal Academy of Music, en 1728 : mais Haendel avait rebondi et Poro fut joué à vingt reprises en 1731, chiffre quasi exceptionnel, signe du succès de l’œuvre et du prestige de sa distribution. Puis, dans la concurrence effrénée qui impliquait en permanence des œuvres nouvelles, Poro fut remplacé par Ezio, mais repris en 1736 (preuve que Haendel misait à nouveau sur son succès) avant un sommeil de près de trois siècles…

Le jeune ténor Marco Angioloni – qui chante le rôle d’Alexandre – ressuscite cet opéra au CD et au concert avec son Ensemble Il Groviglio, et une distribution magnifique qui aurait ravi Haendel !