Aller au contenu

Haendel : Jules Cesar – Cecilia Bartoli

Giulio Cesare est sans conteste l’un des plus beaux opéras de Haendel, mais avant d’être une peinture historique, c’est avant tout d’amour dont il est question. Alors que dans la majorité des opéras, les conflits politiques viennent contrecarrer élans du cœur et autres passions, ici ce sont les raisons d’Etat divergentes qui favorisent l’éclosion puis l’affirmation des sentiments les plus tendres. Le librettiste prend plaisir à multiplier les embûches sur le chemin de l’amour et Haendel trouve l’occasion d’y répondre par quelques-uns de ses plus beaux arias. Une équipe rompue à ce répertoire – et quelle équipe ! – est ici réunie pour servir avec brio cet hymne à l’amour. Cécilia Bartoli a voulu servir la musique avec le panache et le sens dramatique qu’on lui connaît : un évènement musical à la mesure de cette reine du chant baroque qui incarne Cléopâtre avec fureur, grandeur et virtuosité !