Aller au contenu

Florie Valiquette : Opera Comique !

Airs d’opéras comiques du XVIIIe siècle : Mozart, Gluck, Grétry, Philidor, Monsigny

L’Opéra Comique fleurit en Europe dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, devenant un style lyrique majeur et plébiscité par le public. Paris en fût le berceau dès le début du siècle avec son Théâtre de la Foire, dont des librettistes et des compositeurs surent se saisir de la vigueur pour imposer des œuvres quasi à l’opposé des grandes Tragédies Lyriques. Sur des histoires familières où les dieux et les héros ne sont plus les protagonistes, remplacés par des paysans, des nobles et des bourgeois, les livrets créent des intrigues simples et émouvantes, ménageant  des effets de surprise qui font rebondir l’action, devenue très théâtrale. Et l’orientalisme permet toutes les fantaisies !

L’arrivée de compositeurs brillants comme Monsigny, Philidor puis Grétry, entraîna des succès extraordinaires, dûs également aux livrets habiles signés de Favart, Marmontel et Sedaine. En 1752 s’installait à Vienne un Théâtre Français destiné aux représentations d’opéra comique, qui connut un succès exceptionnel auprès du public viennois : Gluck composa pour lui des chefs-d’oeuvre, Mozart s’en inspira.

C’est ce répertoire brillant, émouvant et léger que la jeune soprano canadienne Florie Valiquette s’attache à défendre aujourd’hui avec la complicité de Gaétan Jarry : le style mozartien ou rossinien doit tant à cette musique française des années 1750-1790 que la tentation était forte d’en faire un florilège : le voici avec sa moisson de pépites, destiné à un enregistrement dans notre collection discographique !

 

Concert de lancement du CD Château de Versailles Spectacles