Aller au contenu

Charpentier : Missa Assumpta Est Maria

PROGRAMME :

Missa Assumpta est Maria H.11
Motet pour une longue Offrande H.434

De l’ombre et la détresse de la mort, à la lumière éblouissante de la Résurrection, l’œuvre de Charpentier révèle prodigieusement le trouble dans lequel nous sommes plongés face au mystère de Pâques, celui du passage mystique de la mort à la vie. Les prières, les plaintes et les chants montent unanimement vers la bienveillante Vierge Marie, dont la propre montée aux cieux atteint des sommets d’expression dans ce qui est sans doute la plus parfaite messe de Marc-Antoine Charpentier (la dernière de sa composition).
La Missa Assumpta est Maria, est l’aboutissement de l’œuvre de Charpentier, dernière messe composée de sa main, mais dans un faste exceptionnel et quasi royal : solistes, chœurs et orchestre sont dignes d’un Te Deum pour Louis XIV, et donnent à la profonde foi du Grand Siècle l’apparat et la « Pompe Versaillaise ».
Pour ce programme d’une extraordinaire beauté, traduisant magnifiquement le sentiment musical et religieux du Siècle de Louis XIV, Gaétan Jarry dirige les musiciens et chanteurs de Marguerite Louise dans leur répertoire de prédilection, pétri des dorures et des élans de la passion baroque.