Aller au contenu

Charpentier : Lecons Des Tenebres

PROGRAMME

Marc-Antoine Charpentier  (1643 – 1704)
Méditations pour le Carème H.380-389
Troisième Leçon de Ténèbres du Jeudi Saint H.124 
Second répons après la seconde leçon du second nocturne du jeudi saint H.129 
Troisième leçon de Ténèbres du Vendredi saint H.137

Marc-Antoine Charpentier a laissé un héritage musical gigantesque : pas moins de cinq cent cinquante œuvres, essentiellement composées pour l’église. Mais il serait faux de voir en lui un dévot austère ; bien au contraire, sa palette d’une infinie variété de couleurs et de textures confère à sa musique une expressivité toute théâtrale, jusque dans ses pièces les plus strictement réservées à la liturgie catholique. Rien d’étonnant, donc, à ce qu’il ait consacré une partie aussi considérable de son œuvre à l’événement dramatique par excellence pour tout homme du XVIIe siècle : le récit de la Semaine Sainte, de la Passion et de la Résurrection du Christ.

Après la Nativité, William Christie et Les Arts Florissants poursuivent leur exploration du répertoire sacré de Charpentier, cette fois-ci autour de pièces composées pour une autre célébration essentielle (sinon la plus essentielle) de la liturgie catholique. Ils retrouvent également quelques-unes de leurs œuvres fétiches, dans ce programme qui fait la part belle à l’une des séries les plus étonnantes du compositeur : les Leçons de Ténèbres. Tirant leur nom des conditions dans lesquelles elles étaient jouées (on éteignait les chandelles pendant leur exécution), ces pièces déploient avec sensibilité un langage musical tout à fait singulier pour évoquer les lamentations de Jérémie, en mêlant influences grégoriennes et mélismes fleuris.