Aller au contenu

Bach : La Passion Selon Saint Jean

Des deux passions de Bach conservées, la Saint Jean fut la première composée, et remise plusieurs fois sur le métier par le Cantor pour des exécutions différentes entre 1724 et 1747. À Saint-Thomas de Leipzig, Bach disposait d’un ensemble choral et instrumental suffisamment aguerri pour permettre la virtuosité des airs et chœurs de cette passion charnue, et il a poussé au maximum les effets de rhétorique mettant en valeur le texte dramatique autant que doloriste qu’il devait incarner.

À peine un an après son arrivée à Leipzig, il donna ainsi ce premier grand chef-d’œuvre pour le Vendredi Saint de 1724. C’était alors de loin la plus vaste de ses compositions : elle est restée l’une des préférées du public aujourd’hui encore pour son humanité extraordinaire.