Verdi : Requiem

27 mai 2018
DétailsRéserver
Durée approximative: 
1h20 sans entracte

Le Requiem de Verdi est passé à la postérité, alors qu'il n'était pas destiné à devenir une œuvre sacrée "liturgique", mais que le compositeur l'a écrite comme une grande pièce de concert.

 

Au sommet de sa carrière lyrique, Verdi n'a plus rien à prouver mais les funérailles de son ami Manzoni lui donnent l'inspiration d'écrire une pièce colossale, dans la lignée du Requiem de Berlioz devenu si célèbre.
Il s'agit donc bien d'un "drame sacré lyrique", où les chœurs de Nabucco croisent les solistes d'Othello et les trompettes d'Aida, dans l'éclat de la musique et la profondeur des sentiments. Dès la création du Requiem à l'Eglise San Carlo de Milan pour l'anniversaire de la mort de Manzoni, en 1874, Verdi le dirigea trois soirs à la Scala et dès la semaine suivante à l'Opéra Comique à Paris, avec un triomphe qui ne s'est jamais démenti.

Pour une telle œuvre Enrique Mazzola a réuni un quatuor de solistes affûtés, son orchestre en grand effectif et le chœur de l'Orchestre de Paris, pour une interprétation dans un lieu à la dimension de l'œuvre : la Galerie monumentale de l'Orangerie, véritable cathédrale de pierre du Château de Versailles.

 

Extrait du Requiem de Giuseppe Verdi, dirigé par Enrique Mazzola
 

PROGRAMME

Giuseppe Verdi (1813-1901)
Requiem

Onglets

Distribution

Karine Babajanyan Soprano

Sanja Radisic Mezzo-soprano

Alexei Tatarintsev Ténor

Nikolay Didenko Basse

 

Chœur de l’Orchestre de Paris (Chef de chœur Lionel Sow )

 

Orchestre national d'Ile-de-France

Enrique Mazzola Direction