La Guerre des Te Deum

30 juin 2018 – 19h
DétailsRéserver
Durée approximative: 
1h15 sans entracte

Si le Royaume de France fut réputé pour ses victoires sous la conduite de Louis XIV et Louis XV, il est un épisode de guerre musicale fort pittoresque qui mérite d'être raconté.

 

François Colin de Blamont, né en 1690, fut élevé au sein des institutions musicales de la Cour, et devint rapidement l'un des musiciens majeurs du règne de Louis XV. Il fut nommé dès 1719 Surintendant de la Musique de la Chambre du Roi, et sa carrière se développa dans les ors des théâtres lyriques et des divertissements royaux.
 
En 1738, Esprit Antoine Blanchard, âgé de 42 ans, fut appelé de province pour être nommé Sous Maître de la Chapelle Royale de Versailles. Il ne la quitta qu'à 74 ans, en 1770. Au service de Louis XV, il fut le pivot de quatre décennies de musiques sacrées royales, ce qui est considérable, laissant 46 Grands Motets, mais aussi une "Querelle des Te Deum"  qui fit date. Son Te Deum devant saluer la victoire de Fontenoy, "Cantique d'Action de Grâces pour les Conquêtes de Louis XV", retentit à la Chapelle Royale le 12 mai 1745, mais à quel prix ! Pour célébrer cette victoire militaire, on entreprit de chanter comme à l'habitude le Te Deum dans la Chapelle du Roi. Blanchard fit donc distribuer ses partitions aux musiciens. Mais un "usage ancien" voulait que ce soit le Surintendant de la Musique de la Chambre qui, à cette occasion, dirigea le Te Deum à la Chapelle. Aussi Colin de Blamont accourut il en dernière minute pour remplacer les partitions de Blanchard par les siennes, mais trop tard : la Reine prenait place et Blanchard lança la musique.
 
Piqué au vif, le Surintendant de la Chambre fit intervenir le Duc de Richelieu qui, écrivant depuis le champ de bataille à Blanchard et se réclamant du Roi "qui a fort désapprouvé votre conduite", ordonna quelques jours plus tard que la Victoire de Tournai fut célébrée par le Te Deum de Colin de Blamont. La Reine parvint à contrer l'attaque : Colin de Blamont dirigea ainsi son Te Deum, mais à la Messe du Roi (alors en campagne militaire!), tandis qu'à la Messe de la Reine on redonna celui de Blanchard...
 
Par la suite Colin de Blamont devait faire retentir son Te Deum lors de prestigieuses célébrations de la Cour, victoire musicale donc !
 
Proposer en concert ces deux œuvres antagonistes est l'illustration de cette "Querelle des Te Deum", véritable guerre des partitions à violons mouchetés, frivole écho des dernières victoires de Louis XV... C'est aussi la redécouverte de deux compositeurs des plus talentueux parmi les contemporains de Rameau !
 
Daniel Cuiller s'empare de ces musiques avec la gourmandise qui lui avait fait revivre un précédent Te Deum, celui d'Henry Madin, couronné d'éloges. Adjoignant les brillants chanteurs du Chœur Marguerite Louise dirigé par Gaétan Jarry, aux musiciens virtuoses de Stradivaria, Daniel Cuiller a répondu avec enthousiasme à cette "commande" pour la Chapelle Royale de Versailles : entendre enfin cette guerre des Te Deum ! 
 

Madin, "Te Deum pour les victoires de Louis XV" - Ensemble Stradivaria 

 

♦ PROGRAMME
 
La guerre des Te Deum
 
Esprit Joseph Antoine Blanchard (1696-1770)
Te Deum
 
François Colin de Blamont (1690-1760)
Te Deum
 
 

Picto abonnement

 Abonnement Pépites musicales

Onglets

Distribution

Michiko Takahashi Soprano

Sebastian Monti Ténor

Cyril Costanzo Basse

 

Chœur Marguerite Louise (Direction Gaétan Jarry)

Stradivaria – Ensemble baroque de Nantes                                                      

Daniel Cuiller Direction