Boismortier : Don Quichotte chez la Duchesse

10, 11 et 12 juin 2016
Détails
Durée approximative: 
1h45 entracte inclus

En 1743, deux ans avant que Rameau n’imagine son Platée, Boismortier fait jouer à l’Académie Royale de Musique un « ballet comique » extraordinairement moderne et loufoque : Don Quichotte chez la Duchesse.

 

 

Au fil d’une intrigue totalement délirante, le héros croise des monstres, des enchanteurs, des princesses, des japonais… qui sont le prétexte à autant de danses et de chœurs décalés et audacieux. La beauté musicale voisine avec un comique parodique et irrévérencieux. S’il est de nos jours peu connu, Boismortier fut un compositeur prolixe du règne de Louis XV, produisant dans tous les genres en vogue. Son premier grand succès fut ce Don Quichotte chez la Duchesse, Ballet Comique qu’il inventa avec Favart, librettiste de génie qui transforma le sujet de Don Quichotte en une farce de “théâtre dans le théâtre” brillante et colorée. L’écriture de Boismortier pétille à chaque phrase, dans cette pochade où la Duchesse fait croire à Don Quichotte qu’il rencontre de nouveau Dulcinée et une galerie de personnages dont Merlin l’Enchanteur ou l’Infante du Congo, alors qu’il est sans le savoir sur la scène du théâtre privé du château…

Hervé Niquet avait déniché cette pépite en 1988, mais il la porte enfin à la scène avec la complicité de Corinne et Gilles Benizio (Shirley et Dino), reconstituant le trio infernal de King Arthur. Attention, délire baroque garanti !

 

Extrait de Don Quichotte chez la Duchesse, Boismortier, 2015.

 

♦ PROGRAMME

Joseph Bodin de Boismortier (1689-1755)
Don Quichotte chez la Duchesse

Opéra-ballet comique en trois actes. Livret de Charles-Simon Favart.
Représenté pour la première fois par l’Académie Royale de Musique, le 12 février 1743 

 

 

Coproduction : Opéra Royal / Château de Versailles Spectacles - Opéra-Théâtre de Metz Métropole
Avec le soutien du Centre de musique baroque de Versailles

Onglets

Distribution

Mathias Vidal Don Quichotte

Marc Labonnette Sancho Pança

Chantal Santon-Jeffery Altisidore, La Reine du Japon

João Fernandes, Montesinos, Merlin, le Traducteur,

Gilles Benizio Le Duc, le Japonais

Camille Poul La Paysanne/ Une Amante / Une Suivante

Charles Barbier Un Amant

 

Philippe Lafeuille Chorégraphie

Daniel Bevan Décors

Anaïs Heureaux et Charlotte Winter Costumes

Jacques Rouveyrollis Lumières

Elisabeth Geiger Chef de chant

Pauline Jolly Assistante à la mise en scène

Jessica Duclos Assistante aux lumières

 

Corinne et Gilles Benizio (Shirley et Dino) Mise en scène

Danseurs et Danseuses menés par Philippe Lafeuille, Chorégraphe

 

Le Concert Spirituel

Hervé Niquet, direction musicale