Gala Haendel chez le Prince Ruspoli

6 juillet 2014 - 20h30
Détails

Une soirée privée du Prince Ruspoli dans les plus beaux espaces du Petit Trianon

Lorsque Haendel arrive à Rome en 1707, le personnage montant de la Cité Pontificale est le Prince Francesco Maria, Marquis de Ruspoli, alors âgé de 35 ans. Sa fortune, son goût certain et ses relations bien placées le situent au centre de la vie romaine, qu'il sait combler de mondanités recherchées.

 

Dans ses palais de Rome, mais aussi dans ses demeures retirées de Cerveteri et de Vignanello, il convie les plus hautes personnalités politiques, religieuses et intellectuelles, pour des soirées où se mêlent surprises culinaires et créations musicales de son protégé: le jeune Haendel, fraîchement arrivé d'Allemagne du Nord.

 

Pour le Prince Ruspoli, Haendel compose de nombreuses cantates, dont l'héroïne est souvent la soprano Margarita Durastanti, elle aussi au service du Prince. Lors de plusieurs séjours au Castello Ruspoli de Vignanello, Haendel compose les œuvres dont il régale ensuite les nombreux Cardinaux romains, tant dans la demeure « historique » de la Famille Ruspoli à Vignanello, que dans les salles d’apparat des palais romains de ses protecteurs.

 

Cette période dans la vie de Haendel est celle d’une production musicale d’une extraordinaire qualité, réalisée uniquement pour un public choisi par les mécènes qui passaient commande au compositeur. Les premiers chefs-d’œuvre de Haendel sont ainsi nés dans un contexte strictement « privé » : ni musique de Cour comme ce sera le cas en Angleterre, ni compositions d’opéra pour des Théâtres ouverts au public, comme à Hambourg, Venise puis plus tard à Londres, mais bien cet extraordinaire rapport entre mécène et artiste, et entre des œuvres et une audience choisie, connaisseuse, complice, participant à des soirées « uniques » par définition.

 

Aujourd’hui encore la Famille Ruspoli, habitant toujours le Castello Ruspoli à Vignanello, entretient la flamme mécène de cette passion pour la musique, par le biais d’un Concours Annuel de musique et de musicologie. Versailles souhaite en cette soirée lui rendre hommage, tout en faisant revivre deux traditions. Tout d’abord celle de ces soirées de concert privé qu’Haendel a orné de ses plus belles compositions, lors de son séjour romain ; ensuite celle des « théâtres de société », où les Rois et les Princes conviaient une société d’amis à assister, dans l’intimité, à des spectacles d’exception. C’est dans ce but qu’à quelques pas du Petit Trianon et de son Pavillon Français (conçu pour abriter les divertissements et les collations dans les Jardins), la Reine Marie-Antoinette fit construire le secret Théâtre de la Reine : lieu magique de 1780 indemne et assoupi comme une Belle au Bois Dormant, qui conserve encore machinerie et décors dans lesquels la Reine elle-même se produisit devant ses plus fidèles amis.

 

En cette soirée du 6 juillet, une centaine de personnes seulement pourront revivre ensemble ces moments d’exceptions qui firent à la fois la splendeur des Ruspoli et les ultimes grandes heures de la Cour de France. Sur des textes pétris des douleurs et des passions de l’amour, les cantates de Haendel ressuscitent dans un contexte idéal grâce aux artistes italiens de la Risonanza. Les lieux magiques qui abriteront cette nuit, ses mets délicats, les décors d’origine manœuvrés à l’ancienne et les musiques qui retentiront en leur sein sont gages d’une soirée hors du temps…

 

PROGRAMME DE LA SOIREE

♦ Accueil au Petit Trianon par le "Prince Ruspoli"
♦ Collation italienne au Pavillon Français
♦ Premier concert dans le plus précieux Temple des Spectacles du Domaine de Marie-Antoinette
♦ Douceurs sucrées au Pavillon Français
♦ Second concert sur la même Scène Royale
♦ Adieux au champagne sous les étoiles

 

PROGRAMME MUSICAL

George Frideric Haendel (1685-1759)

Cantates Romaines

"Notte placida e cheta", cantate pour soprano
"Dolce pur d'amor l'affanno", cantate pour alto
"Caro autor di mia doglia", cantate pour soprano et ténor
"Tu fedel, tu costante?", cantate pour soprano

 

Tenue de cocktail

 

Plus d'infos sur la famille Ruspoli

Centre Studi E Ricerche
► Castello Ruspoli

 

Onglets

Distribution

Roberta Invernizzi, Soprano

Yetzabel Arias Fernandez, Soprano

Martin Oro, Alto

Krystian Adam, Ténor

 

La Risonanza

Fabio Bonizzoni, direction et clavecin

Commentaires

Ajouter un commentaire