Haendel : Tamerlano

5 avril 2014 - 19h30
DétailsRéserver
Version de concert
Durée: 
3h entracte inclus

Haendel s’installa en Angleterre en 1712 et cultiva une étroite relation avec le milieu aristocrate. 

 

Sa nomination comme compositeur attitré de la Cour lui permit en 1719 de fonder la Royal Academy of Music pour laquelle il écrivit nombre de ses œuvres. Cette Académie était surtout réputée pour ses opéras italiens, raison pour laquelle les plus célèbres chanteurs de l’époque se rendaient à Londres.

Tamerlano fut créé le 31 octobre 1724. Il résume à lui seul l’étroite relation qu’entretenait le compositeur avec la noblesse. Son intrigue repose sur des histoires d’amour, de jalousie, de conspiration et de jeux de pouvoir entre riches et puissants.

Au milieu de cet imbroglio trône la figure de Tamerlano, conquérant barbare sans scrupule en guerre contre son prisonnier, le Sultan Bajazet. Ce sujet historique fut maintes fois adapté au théâtre et pour l’opéra tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles Tamerlano fait partie des œuvres les plus significatives et les plus sensibles que composa Haendel. Avec subtilité et inventivité, sa musique traduit toutes les émotions et les humeurs de ses personnages entre jeux de pouvoir, amour et conspiration.

Max-Emanuel Cencic, Xavier Sabata, Sophie Karthäuser sont de retour à Versailles pour magnifier l’un des plus grands opéras haendéliens.

 

Extrait de l'enregistrement de Tamerlano, mars 2014

 

Découvrir d'autres vidéos

 

 

------------------------------------

PROGRAMME :

 

George Frideric Haendel (1685 – 1759)

Tamerlano

Drama per musica en trois actes, livret de Niccolò Francesco Haym d’après Agostino Piovene.

Créé au King’s Theatre, Haymarket de Londres, le 31 octobre 1724.

 

 

Une production Parnassus ARTS Productions

Onglets

Distribution

Xavier Sabata, Tamerlano

Max Emanuel Cencic, Andronico

John Mark Ainsley, Bajazet

Sophie Karthäuser, Asteria

Ruxandra Donose, Irene

Pavel Kudinov, Leone

 

Il Pomo d’Oro

Maxim Emelyanychev, direction

Commentaires

Ajouter un commentaire